À bientôt China

Day 83 – (Récit écrit le jour 77, à bord du bateau en route vers la Corée du Sud)

Nous naviguons présentement la Mer Jaune à bord du traversier Golden V, qui assure le relais entre les villes de Incheon en Corée du Sud et Qingdao en Chine. Le périple dure 17 heures et nous arrivons en Corée que le lendemain en début d’après midi. Le hublot de notre cabine reflète la noirceur de la nuit, donnant l’impression de regarder un écran de télévision éteint. Les balancements sporadiques du bateau nous rappellent que nous sommes bel et bien sur l’eau. C’est la première fois que je prends un traversier international et que j’y passe la nuit. Grâce au Duty Free, on boit une bonne bouteille de vin avec nos amis à nos côtés (voir photo). Pas sure que c’est la meilleur idée de boire sur le bateau … on vous en donnera des nouvelles plus tard.

Ces 17 heures de repos sont exactement le répit que mes jambes ont besoin après notre hike du mont Taishan. Je ne sais pas si c’est parce que la montée a consistée en 6 000 marches pour atteindre le sommet, mais mes mollets et mes cuisses sont en douleur depuis la fin de se pèlerinage d’il y a 4 jours. Je ressemble maintenant à un pinguin lorsque je dois emprunter des marches et j’ai de la difficulté à m’asseoir sur la toilette. Sans farce, je dois m’assurer d’être bien aligné, car le dernier 6 pouces me séparant de la cuvette je dois le faire en chute libre. Tout de même, les douleurs en auront values la peine. Des temples et de la calligraphie chinoise gravée dans les roches sont situés le long du chemin vers le sommet. Le dernier mile est constitué d’un nombre imposant de marches nous donnant le vertige lorsqu’on se retourne pour retracer nos pas. Une fois au sommet, les vues sont superbes.

Afin de pouvoir apercevoir le lever du soleil parmi les montagnes nous avons décidé de passer la nuit au sommet. La chasse pour une chambre abordable a été toute une aventure qui s’est terminé avec un prix modique… et une chambre très très modique: pas d’eau courante, une salle de bain sentant le fond de fesse, une fenêtre qui ne fermait pas et du chauffage insuffisant. Une personne regardant par la fenêtre pouvait apercevoir 2 popsicles couchés tout habillés, manteau inclus, avec seulement le bout du nez visible. Notre seul entertainment était une vieille télévision avec un poste: un bon vieux téléroman chinois. Un téléroman agrémenté par la voix de 2 touristes faisant du “bad lip reading”. Le lendemain matin, une fois assis sur les roches à regarder les montagnes passées de bleu à orange, les souvenirs de la petite chambre modique étaient déjà évaporés.

Après ce pèlerinage, on se dirigea vers la ville portuaire de Qingdao afin de prendre le traversier vers la Corée. La ville fut une agréable surprise, contrairement à nos attentes qui étaient celle d’une ville portuaire industrielle, elle s’est plutôt avérée comme étant une ville côtière remplie de petit cafés et de restaurants avec une ambiance décontractée et une architecture plutôt européene. La ville était une colonie allemande de 1897 à 1914. Ils ne sont pas resté bien longtemps, mais ils ont quand même pris le temps de fondé la brasserie Tsingtao.

Les fruits de mers sont en évidences dans de petits aquarium devant les restaurants (crabes, homards, mollusques, moules, crevettes, pieuvres, anguilles). Moi et Émilie on a été dans un restaurant que j’appelle “Point and Eat”, tous les aliments sont étalés devant toi et tu n’as qu’à choisir ce que tu as envie de manger. On était un peu perplexe devant l’embarras du choix des aliments, certains d’eux étaient très familier comme du choufleur mais certains étaient un peu exotique et d’autre on avait aucune idée de quoi il s’agissait. Un des bac contenait 6 grosses grenouilles, des ouaouarons. Le temps de discuter avec Émilie si les grenouilles étaient vivantes ou pas qu’ils en manquaient déjà quelques-unes.

Ainsi, nous quittons la Chine après l’avoir côtoyée pendant presqu’un mois. Toutefois, ce n’est pas un au revoir, car nous la reverrons dans le nouvel an après la Corée et le Japon.

Je vous laisse sur ces sages paroles de la Chine.

img_4396

À bientôt China.

Jà son

Advertisements

4 thoughts on “À bientôt China

  1. Roger Rehel says:

    Encore une fois Jason, tu as réussi à me faire bien rire avec tes muscles endolories, ta chute libre sur la toilette, la senteur de fond fesse et le bad lip reading. Mais, après avoir visionné les photos, je comprends pourquoi tout cela est vite oublié ou presque…. A la prochaine!

    Like

  2. Tony hawke says:

    You are experiencing all of this but I feel like I am learning about the world through your eyes and it gives me hope. Absolutely stunning photographs!!

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s