From City Lights to Squid Lights

Day 100 – (récit écrit Day 92, en route de Sokcho vers Andong)

Séoul est une ville débordante d’énergie avec une variété qui pourra plaire à tous les goûts; que tu aies envie de te promener dans les petites rues d’un village traditionnel, de vagabonder dans les rues éclairées par les néons des magasins de grandes marques, de te remplir le nez de toutes sortes d’arômes au food market ou au marché de poisson, ou bien de boire une bonne bière IPA dans plusieurs microbrasseries… you name it, they got it.

Notre premier bibimbap fut mangé dans un kiosque du food market de Gwangjang. Les kiosques de nourritures sont situés au milieu des allées, ne laissant pas beaucoup d’espace pour circuler. Les kiosques sont assemblés les uns contre les autres et chaque section a sa spécialité : dumpling, saucisses et fruits de mer, crèpes à la fève germée, bibimbap. On s’est ainsi installés au petit kiosque de bibimbap sur un petit banc de bois recouvert d’un tissu isolant pour garder les fesses au chaud. Tous les ingrédients pour assembler le plat sont dans des bols devant le kiosque comme la palette de couleur d’un peintre. Aux premières bouchées, mes pensées m’ont ramenées au Centre Rockland où je passais les vendredi midi avec des collègues. Après quelques instants, je me suis souvenu que mes collègues n’étaient pas tous coréens et j’étais revenu dans cette petite allée mouvementée.

img_4615

Il y a 2 religions principales dans la Corée : le Buddhisme et le Kimchi. Pour ceux qui ne connaissent pas le Kimchi, c’est la religion de faire mariner du chou (communément appelé chou chinois au Québec) dans une sauce épicée ou vinaigrée. Il est impossible de passer une journée entière en Corée sans manger du Kimchi. Il accompagne pratiquement tous les repas, même le déjeuner. Notre logeur à Séoul avait même un deuxième frigo exclusivement pour son Kimchi.

Après le “hustle and bustle” de la grande ville, on s’est dirigés vers Sokcho, une belle petite ville de pêcheur donnant sur la mer avec en arrière plan des montagnes et des falaises. La spécialité de la région sont les Squid Sundae, qui consistent en des calmars farcis de légumes, viande, riz, des oeufs et du fromage, une genre de saucisse ‘surf and turf’ – un régal même s’il n’avait pas de crème glacée tel que promis. À y penser, c’est peut-être mieux ainsi, car ce ne serait surement pas le meilleur vendeur au Dairy Queen. Les calmars sont pêchés la nuit avec de grosses ampoules et des crochets. La nuit sur les plages, il y a 2 types d’éclairage: celui sous l’eau pour attirer les calmars, et celui sur la plage pour repérer une infiltration potentiel venant de la Corée du Nord.

On a également fait une superbe randonnée dans le parc national de Seoraksan parmi les pins et les rochers. L’attrait principale du parc, Ulsanbawi Rock, se surnomme les ‘wailing rocks’, et on a eu la chance de savoir pourquoi. Lorsqu’il vente, on peut entendre clairement le chant des roches qui se lamentent.

img_4781

Le soir, on a eu droit à notre premier BBQ Coréen. En entrant dans le restaurant, on enlève nos souliers et on s’asseoit par terre à côté d’une table. Ce n’était peut-être pas la meilleure journée pour manger en pied de bas après une journée de randonnée, mais ça ne semblait pas déranger nos voisins. Au centre de la petite table on retrouvait une plaque chauffante sur laquelle les serveuses faisaient griller notre viande sous nos yeux. Comme dans tous les restaurants en Corée, tu commandes un plat et il vient accompagné d’une dizaine de petits plats d’accompagnements: Kimchi, légumes marinés, champignons, fève germés et plusieurs autres.

Une fois la viande grillée à point, la serveuse nous indiquait qu’on pouvait commencer à manger. En voyant qu’on ne savait pas trop par où commencer, elle a fait la démonstration: elle a mis un morceau de viande dans la feuille de sésame et elle a ajouté quelques ingrédients qui étaient sur la table. Par la suite, elle a roulé la feuille pour en faire un wrap et elle l’a foutu dans la bouche d’Émilie qui heureusement, par réflexe, a ouvert la bouche pour bénéficier du morceau. Instantanément je me suis mis à rire ainsi que la table de coréens à côté de nous. Ce fut un de nos meilleurs repas qui est venu cloître cette belle journée. Le type de journée qui justifie un voyage.

An nyong hi kye se yo! Au revoir Sokcho!

Jà Son

2 thoughts on “From City Lights to Squid Lights

  1. Ex-boss says:

    Hey Jà Son and Emilie, sending you my best wishes for an amazing 2017, continuous safe travels, always good health and many many beautiful surprises along the “rail”road. Keep the fascinating bi-lingual travel reports coming. Jens

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s